07 81 27 37 79

Chocolatine, single, Blues rock, 2020.

Composé et écrit par Haro
Arrangé et produit par Stéphane et Tom Berg au studio Nombril

single 2 €

Petit bonhomme, single, rock, 2020.

Composé et écrit par Haro
Arrangé et produit par Stéphane et Tom Berg au studio Nombril

single 2 €

Haro, premier album, 2016.

11 titres de variété, dont 10 chansons françaises à texte et 1 instrumental.

Certaines chansons stigmatisent les dérapages de l'espèce humaine tout en restant au second degré, d'autres sont plus tendres et poétiques, avec toujours quelques mots faisant référence à notre monde dit moderne.

Merci particulier à toute ma petite famille qui m'a donné beaucoup d'inspiration et a supporté tous mes écarts.
Merci à Nelly qui a certes beaucoup douté mais finalement est admiratrice depuis la 1ère heure.
Merci à Patrice, Rose-Marie, Eric et toutes les personnes qui ont vécu l'aventure de près ou de loin, pour leur écoute et leurs soutiens sincères et inconditionnels.
Je ne sais comment remercier Sylvie qui a prêté sa voix sur « Amour discret » avec beaucoup d'envies.
Je remercie Stéphane, studio Nombril à Bruges (33) pour sa patience et son talent à produire, arranger, mixer et masteriser. Tom pour sa prestation de batteur dans les quatre morceaux jazzy et Grégory pour la partie photos et design.

2020 tous droits réservés Christian Cormier. Photos Grégory Berg. Web design

Nombril

Chocolatine

Au début, je ne voyais pas
Heureusement j’entendais tout
L’amour déjà était partout
Je découvre aussi mon papa

Comme la vie est belle
Toute cette lumière
Je reçois cette nouvelle
Surement pour la vie entière

Beaucoup d’étrangers me regardent
Leurs sourires sont troublants
Les dames en blanc me fascinent
Elles s’occupent de moi en chantant

J’ai déjà peur du lendemain
Pourtant je ne sens que ma faim
Ce proche avenir saura me guider
Vers mon destin tout tracé.

+

Petit bonhomme

Te voilà arrivé petit bonhomme
Déjà sensible il faut voir comme
Tu respires la candeur
Et l’éblouissement de nos cœurs

Derrière le devenir de tes envies
Tu vas pouvoir t’étonner
Avant d’être sûr de chantonner
Le bon refrain que sera ta vie

Un nouveau jour dans cet univers
Favorisera ta découverte
De la bêtise humaine et ses travers
Sans donner l’alerte

Chaque regard est innocent
Et tu dévoiles à présent
Celui qui change en petit bonhomme
Tous ceux qui te voient en somme

+

Ce monde fou

Je te vois dans le miroir de la vie
De ta joie naissent des rêves fous
Assieds-toi et regardes le monde transi
Souris-moi, je ne suis pas jaloux

On ne peut rester insensible au vice
A ces rancœurs voulant se faire justice
Je ne sais aujourd'hui quelle est la cause
De ce chaos qui se veut apothéose

Demain verra sûrement un autre monde
Avec des déboires et des réussites,
Je crois à coup sûr que les principes
Ne sont pas les intérêts du système à la ronde

Ne soyons pas timide et prenons en main
Le droit de savoir et d'évoluer
Sans crainte des facéties du lendemain
Fuyons les excès qui nous ont abandonnés.

+

Lève-toi

L'avenir, c'est ici
Une explosion dans ta vie
C'est le moment de te bouger
Pour troubler ton laisser-aller

Il faudrait que tu sois libre
Toute ta vie en équilibre
Pour ne pas finir spoliée
Comme la plupart des exilés

Oui c'est bien le problème
De transformer cette gêne
Et de flinguer les idées reçues
Sans recevoir les foudres de la rue

Crois-moi, accepte le bon temps
Le malheur sournois est toujours latent
Redresses toi et accepte ton destin
Afin de ne pas sombrer en vain.

+

Rêveries

Suis-moi, je te montrerai des jours
Sans soucis seulement l'amour
Que nous partagerons avec passion
Sans retenue à l'unisson

Regarde le chemin il va tout droit
Les lendemains sont plus discrets
Pour l'instant je dois revoir
Mes pensées sans me ménager

Nous sommes souvent contraints
A l'hypocrisie du moment
Jamais nous ne seront indolents
Aux supplices des mensonges soudains

Viens voir ce monde merveilleux
Au paraitre aventureux
Nous arrêterons le temps
En attrapant pour nous le firmament.

+

Tu vois bien

Je te sortirai des griffes de l'ennui
La solitude est bien plus forte que tu le crois
Je voudrais tant voir tout ton être exprimer sa joie
De l'aube des promesses, jusqu'à la nuit

Oh tu vois bien que ce n'est pas ça le bonheur
Cherches encore et tu le trouveras
Le naturel est déjà dans ton cœur
Il se mettra au jour quand tu le décideras

Je veux voir ton visage épanoui comme une aubaine
Changer ta tristesse en chaleur humaine
Se souvenir des bons épisodes de ton existence,
Pour effacer les douloureux décors de ton enfance

Plus tard je te sauverai de ces vautours à l'affût
Prêts à bondir sur un quelconque sous-entendu
Ces opportunistes ne viennent pas te protéger
Seulement te blesser ou encore te tromper.

+

Après le travail

Serais-tu capable d'apprécier le bonheur
Ne plus être tout le temps sollicité sans peur
De n'avoir de compte à rendre dans l'heure
Et pouvoir enfin progresser sans malheur

Laisses faire le temps, la vraie vie ne permet pas
De te chercher des misères pour tes faux-pas
Profites de tes proches même jusqu'au dernier repas
Il n'existe pas meilleur que cette joie, n'est-ce pas

Crois-tu que les nuisances qui te blessent toujours
Pourront te libérer de ton lointain secours
Du temps ou ton intervention était sans retour
Où tu en oubliais ta vie privée et ton amour

Alors regarde au-delà des problèmes
Reposes-toi sans honte, jusqu'à la flemme
Apprécie de vivre heureuse sans dilemme
Viens voir cet autre monde sans gêne.

+

Le bonheur d'être grand-père

En découvrant le monde tu émerveilles la vie.
Sans retenue ni contrainte tu t'en vas vers demain.
La moindre performance te fait taper des mains,
Et je suis là avec cette joie que tous m'envient

Bientôt tu auras oublié toutes ces mimiques,
Qui aujourd'hui m'enchantent, c'est magique.
Nous aurons encore sans doute de bons moments,
Avec pour moi des retenues et des atermoiements.

Je n'ai pas de vrais mots pour définir,
Ce qu'est l'émerveillement amené par tes plaisirs.
L'humanité entière pourrait s'arrêter
Que tu irais encore tout changer.

Merci à toi de m'inspirer tout ce bonheur.
Je n'aurais de cesse que d'apprécier,
Tous ces mystères que tu sembles braver,
Bienvenue dans l'insouciance venue d'ailleurs.

+

Amour discret

Je voudrais te dire, que je suis là pour toi
Me permettre d'écrire, est une audace en soi
Mais le monde révèle, des malheurs inédits
Et c'est là, pêle-mêle, que tu saisis ta vie

Le choix de l'amour est souvent extraordinaire
Parfois un peu lourd, mais toujours sincère
Le regard des autres est bien intolérant
La vie, la nôtre, vient troubler ces gens

Nous avons fait ensemble, un bout de chemin
Du bonheur, du vrai, comme des gamins
On le partage, avec beaucoup de plaisir
Comme si le naufrage était un doux loisir

J'aimerais revenir sur le passé
Pour pouvoir choisir le monde et sa destinée
L'utopie du moment, permettra sans doute
D'apprécier cet instant, pour continuer sa route.

+

Dispute

Je reviens vers toi sans que tu t'en soucies
Que serais le lendemain si tu ne savais pas
Ne viens pas me dire tout ce que je renie
Laisses moi faire tout ce que je ne crois pas

Demain sera beau, plus facile
Mais tu t'en fous
Je ne serai là sans toi tranquille
Et j'en suis fou

Pourquoi tant de soucis
De contredit, de temps passé
Ne reviens pas sur le parvis
Des sinistrés

Ne te laisses pas dominer par la peur
Restes malgré toutes ces rancœurs
Ne te trompe pas
Restes ici-bas, mais pas sans tes sentiments.

+

Matin malin

Au matin vient le réveil
Au pays des merveilles
Si tu peux regarder loin devant
Tu verras l'explosion du soleil levant

Avec l'aurore la vie apparaît
Tout doucement avec la rosée
Sur le chemin des coteaux
Bruissent déjà les oiseaux

Bientôt tout sera mélangé
Même le chant des merles effrontés
Et le ronronnement des machines
Dévorant le raisin dans les vignes

Si vous restez coincé dans vos habitudes
Vous ne verrez jamais la solitude
Des brumes soulevées par la brise
Jusqu'a l'horizon sans emprise.

+

Va bosser

C'est parti on y va
Tu me dois bien ça
Roulons jusqu'au trépas
Avec nos gueules pas sympas
Vas y c'est la bossa

C'est toi qui l'as dit
On est obligé de courir
Bien plus vite que les bandits
Surtout ne t'arrêtes pas

Encore du roman
Va t'en c'est déroutant
Laisse la fuite en avant
De tous ces dirigeants
Jamais ils ne seront charmants

Voilà la fin de l'histoire
Avec tous ces désespoirs
Cherchons une échappatoire
Sinon mourir dans le soir.

+